La qualité de l’air, un confort de vie

Savoir ce que l’on respire

La qualité de l’air, c’est avant tout une bonne aération dans les logements

En effet, la qualité de l’air y est altérée. Les nouvelles constructions étant trop étanches à l’air.
Le renouvellement de l’air intérieur ainsi que l’évacuation de la vapeur d’eau, du CO2 dégagé par les habitants, des gaz de cuisine et des polluants extérieurs. L’ observatoire de la qualité de l’air intérieur, OQAI, a mené une étude de 2003 à 2006 dans 567 logements et a démontré que l’air intérieur était 2 à 5 fois plus pollué que l’air extérieur.

Stopper les microbes

Cette mauvaise qualité de l’air intérieur est responsable chaque année de 9 à 20 % des cas de grippe en France.
Pour cette même raison 30 % de la population française souffre d’allergie ou d’asthme, notamment les enfants. Le nombre d’asthmatiques a doublé en 20 ans .
Le coût des traitement dépasserai ceux de la tuberculose et du sida réunis.
Les économies de santé liés à l’amélioration de la qualité de l’air intérieur sont estimés entre 2,3 et 7 milliards d’euros.

Encore une fois, votre bio électricien soucieux de votre bien être joue la carte d’ une parfaite respiration de votre foyer sans négliger les enjeux des déperditions thermiques.

N’hésitez pas à vous renseigner sur nos solutions qualité de l’air par la ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux et de ventilation par insufflation.

Laisser un commentaire