Utilisez la géobiologie pour un habitat sain

La science de la géobiologie, permet à votre bio électricien de détecter des anomalies qui nuisent à l’harmonie d’un lieu.

 La géobiologie : médecine de l’habitat !

 

Notre habitat est notre espace, notre refuge. Il est dédié au repos, à la méditation, à la vie de famille… Aussi, chaque être vivant, et ce malgré ses différences physiologiques demeure sensible aux flux d’énergies qui les traversent.

les facteurs extérieurs tels que la maladie, le stress, la dépression fragilisent l’action de nos défenses naturelles. Celles ci cessent de bien nous protéger des ondes nocives.
Pernicieusement, notre organisme est fragilisé. Le milieu dans lequel on vit, dans lequel on dort, lorsqu’il est déséquilibré énergétiquement (précédente page) nous fait perdre notre vitalité : notre habitat peut devenir  notre pire ennemi !

Via la géobiologie, faisons de cet habitat notre meilleur ami! Notre médicament.

 

Lorsque la qualité de vie est altérée.

 

Prendre conscience de ces nuisances, accepter leur existence et mesurer l’ impacte qu’elles occasionnent sur la qualité de vie, c’est cesser de culpabiliser ceux qui souffrent de maux dits “volatils”…
N’est pas malade imaginaire celui qui est malade de son habitat.
Il existe des remèdes qui ne sont pas ceux de la médecine moderne mais issus des connaissances ancestrales dont toutes on pour devise :
– SOIGNE TA MAISON ET TU GUÉRIRAS –

La géobiologie, pour un habitat sain, en quoi ça consiste ?

 

La Géobiologie permet d’identifier les points spécifiques de l’habitat pour les rééquilibrer en fonction de la nature de leur polarité.

Notre cerveau regorge de cristaux de magnétite . Ces mêmes cristaux qui permettent oiseaux migrateurs de se déplacer .  “Le crâne des pigeons contient de petits cristaux de magnétite, le même composé que celui dont sont faites les aiguilles des boussoles.” Les pigeons voyageurs sont affectés par les variations du champ magnétique. Relâchés à des endroits où le champ magnétique terrestre est anormalement élevé, ils ont du mal à retrouver leur chemin. C’est cette découverte qui suggéra à Georges Lakhovsky ses futurs travaux sur les ondes éléctromagnétiques.

Alors l’être humain? Est-il lui aussi sensible aux champs magnétique?

C’est outre atlantique qu’il faut chercher la réponse :  lisez ABSOLUMENT cet article :

L’être humain aussi ressentirait le champ magnétique terrestre

 

On sait, nous bio électriciens, que le corps humain est 100 000 fois plus réceptif au rayonnements que les instruments électroniques et cela peut expliquer cette sensibilité. Avec la prophylaxie médicale et pour maintenir la qualité de la vie dans l’environnement du logement, une grande importance biologique et médicale échoit à l’influence de l’anomalie de champs magnétiques statiques. En biologie de l’habitat et lors des mesures de perturbations techniques dans une maison, nombre d’expériences ont prouvé l’importance de la mesure des anomalies du champ magnétique dans le cadre des techniques d’appréciation de l’habitat, ainsi que l’importance des significations biologiques et médicales qui en découlent. Aujourd’hui, ces connaissances sont soutenues par des recherches scientifiques universitaires.

Le bio-électricien de part ses connaissances en géobiologie pallie les problèmes induits par les ondes (qu’elles soient artificielles ou naturelles) inhérentes à votre habitation qui perturbent le champs magnétique de votre habitat .

Mesures effectuées par le BPT 2010 sur la déformation du champs magnétique sous un lit du fait d’une anomalie géologique. Perturbation affectant la personne dormant à gauche.     source : Weis Gmbh