Vers une évolution de la législation en terme de protection contre les ondes éléctromagnétiques ?

Première reconnaissance en justice de handicap dû à l’électrosensibilité’ –

Le Parisien – 25/08/2015

La justice a pour la première fois en France reconnu l’existence d’un handicap grave dû à l’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques, a déclaré mardi l’association Robin des Toits qui milite pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil. Un récent jugement du “Tribunal du contentieux de l’incapacité de Toulouse” transmis à l’AFP par l’association reconnait après expertise médicale que la plaignante, Marine Richard, souffre du syndrome d’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques dont “la description des signes cliniques est irréfutable”. Dans ce jugement, il est estimé que sa déficience fonctionnelle est de 85% “avec restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi”.
La justice lui accorde en conséquences le droit à une allocation pour adulte handicapé pour trois ans, éventuellement renouvelable, sous forme d’aide technique et d’aménagement de son logement.“Cette reconnaissance par la justice est une grande première en France”, a déclaré par téléphone à l’AFP Etienne Cendrier, porte-parole de Robin des Toits.

lire la suite